La cuisine de Solenne

On a tous de supers bonnes raisons de ne pas cuisiner : on n'a pas le temps, pas d'idées et surtout on n'a pas vraiment les cuisines du Ritz ni le talent d'Alain Ducasse. Pourtant avec un peu de motivation, tout le monde peut y arriver!

28 juin 2011

Sorbet et coulis groseilles-cassis où le blues estival du parisien

Y'a des jours comme ça où on aimerait vivre à la campagne avec des poules. Le jour où tu renverses ta boîte d'oeufs dans le métro, le jour où il fait 37° et que ton voisin de transport en commun ne s'est manifestement pas douché, le premier jour des soldes, le jour où tu croises une petite mamie qui fixe ton décolleté et te jette un "Ca balotte!", le jour où il y a tellement de monde à la gym suédoise que tu as le droit au sauna gratuit en prime, le jour où le serveur t'apporte après 40 minutes d'attente un faux-filet à point avec de la purée alors que t'avais commandé une bavette saignante avec des frites, le jour où tu manques de te faire renverser par un Vélib, le jour où desespérée tu vides ton sac par terre en espérant mettre la main sur ton pass Navigo qui se trouve être tout bonnement dans ta poche de jean. Alors que si j'habitais à la campagne, je me lèverais avec le chant des oiseaux, j'entretiendrais un magnifique potager que Jean-Pierre Coffe m'envierait, je passerais mon temps à faire des confitures, je m'habillerais n'importe comment, j'en aurais rien à secouer de sentir le feu de bois, je me déplacerais à poney, je prendrais le temps. Et là, soit je deviens un écrivain de génie, soit je tourne dépressive-alcoolique sévère. Je vais peut-être me contenter d'attendre que les braves parisiens partent en vacances et me laissent de quoi poser mon plaid au Parc Monceau...

Temps de préparation : 20 minutes (le plus long, c'est la cueillette l'ami!)

- 1 kg de groseilles et cassis (moi j'ai mélangé des groseilles classiques, des groseilles blanches, des groseilles à maqueraux et du cassi)

- du sucre

Rincez les fruits. Les mettre sans les équeuter dans une bassine à confiture ou à défaut, une cocotte ou une grande casserole. Ajoutez un peu d'eau et faites cuire quelques minutes à feu vif. Quand les grains "éclatent", retirez du feu.

Passez le tout au moulin à légumes. Filtrez la purée obtenue pour ne recueillir que le jus.

Dans une casserole, faites chauffer légèrement le jus et ajoutez le sucre. A vous de voir les quantités, on aime plus ou moins sucré.

Avec cette préparation, je fais :

- du coulis. J'en congèle de petites portions que je sors pour accompagner une glace à la vanille ou un fondant au chocolat.

- du sorbet. Je place un saladier dans le congèlo et le lendemain c'est prêt à servir! Pour accompagner une panacotta, c'est top moquette.

                                                  khj 025

Posté par solenne d à 11:25 - La cuisine des quiches - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,
Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

  • Avec cette chaleur, on a envie que de ça!!!

    Posté par Vanille, 28 juin 2011 à 11:35
  • Huuummmm ! Effectivement c'est tout ce dont on a envie là maintenant tout de suite !!

    Dis, tu nous mettras la recette du jambon à la bourgignonne stp ? (même si c'est pas super de saison...)

    Posté par Manue, 28 juin 2011 à 12:04
  • J'ai la chance (si on peut dire...) de travailler à Paris et de vivre dans la campagne francilienne, alors je respire le soir et les oiseaux me réveillent le matin.
    En tous cas, ton blues donne de beaux résultats, ta glace me fait fondre !

    Posté par coccinet-cook, 28 juin 2011 à 12:13
  • @ Vanille : bien d'accord! La chaleur me coupe totalement l'appétit, je n'ai envie que de glace et de gaspacho.

    @ Manue : oui, carrémment! C'est vrai que là tout de suite, ça me dirait rien, mais bon à partir de demain il fait 20°, ça se tente.

    @ Coccinet-cook : ça c'est le bon plan! Moi j'ai choisi d'habiter tout près de la gare qui me mène en 1/2 heure chez mes parents. Là-bas, j'ai l'impression d'être à la campagne, le pied!

    Posté par Solenne, 28 juin 2011 à 14:26
  • Pas de poule mais des vaches!

    Moi j'habite à la campagne, j'ai pas de poules mais j'ai autre chose, en revanche il m'arrive de venir à Paris et je passerais bien une petite commande pour ce délicieux sorbet!

    Et au fait, "y a pas de crème dans le sorbet?"

    Posté par Duke Ass, 28 juin 2011 à 19:00
  • Moi aussi j'habite à la campagne même si je vais de temps en temps à Paris quand même .... Heureusement qu'il ne m'y arrive pas toutes les péripéties que tu décris.... je serais toi j'envisagerais sérieusement une mutation ! bon, je ne sais pas où tu as trouvé le temps de cueillir tes fruits ou alors c'est juste en rêve, mais bravo pour le sorbet tout indiqué en ce moment ...

    Posté par Mercotte, 29 juin 2011 à 19:15
  • Alors tu fais du Time Share entre les Côtes d'Armor et Paname... ?
    merci de ta visite qui m'a permis de découvrir ton chez toi, où on mange bien et où on a l'air de bien rigoler aussi...!
    A bientôt

    Posté par zazazsu, 29 juin 2011 à 22:49
  • Bon j'explique la private joke de Duke Ass, comme ça tout le monde pourra rigoler. Un jour que nous faisions la queue au glacier du parc du Chateau de Versailles, la demoiselle devant nous a demandé au glacier s'il y avait de la crème dans ses sorbet. Petit fou-rire de ma part et regard ironique qui voulait dire : "Essaye ça chez Berthillon ma grande, tu vas pas être déçue du voyage!"

    @ Mercotte : en fait j'ai trouvé un bon équilibre, je vis à Paris la semaine et je pars me mettre au vert presque tous les WE. Il y a quinze jours j'étais en Bourgogne chez mes grands-parents où j'ai pu ramasser mes premiers groseilles et cassis, le bonheur!

    @ Zazazsu : effectivement la Côte de Granit Rose fait partie de mes destinations préférées, ça a du bon d'avoir une maman bretonne! Ravie aussi d'avoir découvert ton blog qui m'a donné envie et m'a surtout beaucoup fait rire. A bientôt!

    Posté par Solenne, 30 juin 2011 à 09:53
  • très sympa
    bises

    Posté par cecile en balade, 24 juillet 2011 à 22:06

Poster un commentaire